Les défis masochistes d’André Manoukian

Pas tout un fromage, du journalisme. 
Pas de mousse, du journalisme. 
Pas de clapotis, du journalisme. 
Pas de buzzzz, du journalisme. 
Pas de fumée, du journalisme.
Pas de coquetterie, du journalisme. 
Pas de gesticulation, du journalisme. 
Pas de salade, pas de tomate, pas d'oignon, du journalisme. 
Vous faites quoi avec votre ordinateur ? Vous faites quoi avec votre mobile ? Vous faites quoi avec votre tablette ? Les Jours.fr - Du journalisme. 

Le nouveau site d’info payant Les Jours, porté par 8 anciens journalistes de Libération, vient de dévoiler une série de clips décalés et hilarants pour soutenir sa campagne de crowdfounding, mettant en scène André Manoukian. 

Entre André Manoukian et Libération, c’est une histoire de défis, ou plutôt de Dédéfis, défis potaches lancés par Libération en 2006 au jury de la Nouvelle Star. Ici point de Spinoza, de vuvuzela ou de volcan Eyjafjallajökull à citer en direct, mais un défi physique, une performance absurde, muette et un peu obsessionnelle, où le pianiste et compositeur, en Buster Keaton stoïque et masochiste, utilise tour à tour son téléphone portable pour manger une raclette, se raser, fait une longueur de piscine, équipé d’une ceinture à flotteurs et d’un bonnet de bain bleu électrique, tapotant sur son ordinateur, le tout sur fond musical jazzy…

La collecte des Jours a dépassé son premier objectif de 50 000 euros en une semaine. 

La série de clips est à savourer ici.